Palomino, la plage dans la jungle colombienne

Jour 46 : Palomino
Après 20h de bus, et sous une humidité extrême, nous arrivons à Palomino : petite bourgade sur la côte Caraïbe, dans sa version sauvage et moins carte postale, très roots. Le bus nous dépose au bord de la route, en face du restaurant Oasis, pour un petit déjeuner bien mérité.
Des locaux flanqués sur leur mobylette attendent les touristes pour les transporter sur le chemin de terre qui mène jusqu’à la plage. Compliqué avec nos bagages et Charlie, nous partons à pied à la recherche d’un hôtel. Ce sera le Palomino Breeze, en bord de mer, avec une jolie piscine et un grand jardin. La chaleur nous oblige à mettre directement nos maillots pour une petite baignade.
Nous partons ensuite nous balader au bord de la plage. De chaque côté, elle mène à quelques larges rivières bordées par une végétation tropicale, qui se jettent dans ses vagues. Au fond se dressent les sommets de la Sierra Nevada, les plus hautes montagnes côtières au monde.
OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA
Nous y passerons l’après-midi à manger des cocadas (sorte de galettes à la noix de coco), à faire des châteaux de sable et à courir un peu partout sur la plage .
Le soir, nous partons dîner au restaurant La Frontera. Vers 21h, de fortes pluies commencent à s’abattre sur la ville, on attend sagement que ça se calme. Avec de l’eau jusqu’aux mollets, et Charlie sous un grand sac poubelle, nous rentrons à l’hôtel.

Jour 47 : Palomino
Levés à 8h, nous partons dans le petit centre ville. A vrai dire, pas grand chose à faire mais nous avons besoin de faire quelques emplettes : eau, fruits, biscuits… Il fait chaud et nous décidons donc de rentrer pour profiter de la piscine.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA
Vers 10h30, un garde côte passe dans chaque hôtel pour prévenir que l’ouragan »Otto », actuellement au dessus du Costa Rica et du Panamá, risque de créer de fortes pluies dans l’après-midi…
Nous partons donc sur le champ nous promener en bord de mer et en profitons pour déguster des jus de « Lulo », encore une fois, mais c’est vraiment un délice ! Nous allons déjeuner au restaurant Finca Escondido et en voyant le ciel s’assombrir nous rentrons vite à l’hôtel pour échapper à la tempête.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous resterons à l’abri jusqu’à 18h et en profiterons pour nous pencher sur les films de l’Amazonie (d’ailleurs, il est en ligne si vous avez 3 min à y consacrer, rdv à la fin de cet article) et des Galápagos. Premier vrai jour de pluie depuis notre voyage, il fallait bien que ça arrive !

Nous dînons au restaurant Prima Luna près de notre hôtel, et rentrons nous coucher, dans le noir total, l’électricité ayant été coupée depuis déjà plusieurs heures.

Demain, on poursuit notre route sur la côte Caraïbe, direction le parc Tayrona.

Une réflexion sur “Palomino, la plage dans la jungle colombienne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s