48 heures à Medellin, ville la plus moderne de Colombie

Jour 53 : Medellin
Certes, Medellin fût tristement élu la ville la plus dangereuse et violente du monde sous le « règne » de Pablo Escobar, le célèbre narco-traficant. En 1989, cette figure emblématique, plus puissant que l’Etat, fut classé par le magazine Forbes septième fortune mondiale avec 25 milliards de dollars. Le cartel de Medellin contrôlait alors 80% du commerce mondial de cocaïne. La série Narcos, que l’on a commencé à voir ici, est vraiment top pour en savoir un peu plus sur le sujet…

De part cette histoire écrite dans le sang, Medellin se relève avec bien plus de force que les autres villes du pays. Depuis, une transformation s’est opérée, elle est la seule ville de Colombie dotée d’un métro, elle est la capitale de la culture, avec des quartiers comme « Poblado », super branchés, avec une multitude de restaurants, de bars, de galeries d’art et de concept-stores tendances. D’ailleurs, les Colombiennes sont de vraies accros au shopping, ce n’est pas une coïncidence si les paisas (originaires de la région de Medellin) ont la réputation d’avoir les plus belles femmes du pays.

thumb_pb303260_1024

Nous sommes étonnés par le nombre d’arbres et de jardins, un quartier très « vert », où il fait bon vivre. Le climat y est très agréable toute l’année, ce n’est pas pour rien que Medellin est surnommée la ville de l’éternel printemps.

thumb_pb303305_1024

Déjeuner au restaurant « Burdo », un des meilleurs du quartier, qui propose d’excellentes salades et viandes, dans un endroit très cool. Notre salade au tataki de thon est si délicieuse que nous y retournerons le lendemain !

thumb_pb303274_1024thumb_pb303268_1024

L’après-midi, nous partons visiter le musée d’art moderne de Medellin, avec actuellement une exposition des oeuvres de Débora Arango, peintre colombienne née à Medellin. Une partie du musée est malheureusement en rénovation donc la visite sera courte mais elle permet de belles découvertes d’artistes latino-américains. On en profitera aussi pour flâner dans le joli petit magasin du musée.

thumb_pb303298_1024thumb_pb303299_1024thumb_pb303303_1024

Nous rentrons à pieds jusqu’à l’hôtel et nous reposer quelques instants, avant de sortir nous imprégner de l’ambiance nocturne de Medellin : dîner sur le pouce dans un restaurant de Tacos, la « Criminel Taqueria »,  suivi d’un mojito au bar El Social.

thumb_pb303309_1024thumb_pb303311_1024

Jour 54 : Medellin
Réveil à 8h, nous partons direction le Parc Arvi, perché sur la ville. Un peu excentré mais accessible via le métro puis le téléphérique, ce qui nous permet d’avoir une vue aérienne imprenable sur tout Medellin. On y échange aussi avec des locaux qui nous racontent comment ce « metrocable » construit il y a une dizaine d’années a désenclavé les quartiers pauvres et périphériques de la ville. Avant, leurs habitants pouvaient mettre jusqu’à 4h chaque jour pour rentrer chez eux !

thumb_pb303304_1024

thumb_pc013327_1024

L’esprit jeune et bohème de Medellin, et en particulier du quartier Poblado nous a bien séduit, on a du mal à le quitter… Mais on se décide tout de même à poursuivre notre route vers le sud, direction la zone caféière.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s