S’envoyer en l’air au-dessus de la Grande Barrière de Corail

Jour 159 : Airlie Beach

Réveillés sous le soleil, on file directement dans le petit centre-ville d’Arlie Beach, où nous décidons de nous poser pour les 3 prochains jours.
Située à 600 km au sud de Cairns, Airlie Beach est une ville de jeunes « bacpackers » venus pour y faire la fête, mais aussi de plus en plus une destination familiale au coeur des Whitesundays, avec une ambiance de vacances incomparable !
Nous y déjeunons au soleil au bord de son « lagoon », où nous passerons l’après-midi à nous baigner et bronzer. C’est vraiment une bonne idée ces piscines en plein air, gratuites, propres et surveillées en plein centre ville, dommage que nous n’ayons pas cela en France…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Après notre passage quotidien par le jardin d’enfant, nous allons nous poser au Seabreeze Tourist Park, qui ressemble d’ailleurs plus à un resort qu’à un camping, avec toutes les commodités et un wifi illimité (oui oui, c’est un luxe pour l’Australie au 21ème siècle !)

Jour 160 : Les îles Whitsundays – Survol

Au cours de notre séjour en Australie, nous attendions avec impatience de visiter les Whitsundays, tant nous en avions entendu parler, et vu tant de superbes photos. Pour les découvrir, il n’y a que l’embarras du choix depuis Airlie Beach : séjour dans les îles, croisière à la journée ou sur plusieurs jours, et même vu du ciel, avec tours en hélicoptère, avion ou même hydravion possibles !
Nous optons pour le survol d’une heure des Whitsundays et de la Grande Barrière de Corail avec la compagnie GSL Aviation.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

À midi, nous sommes prêts pour le décollage dans notre petit avion 6 places, avec 2 autres Français et un couple d’Allemands avec leur petit bébé de 3 mois !
Nous survolons d’abord les nombreuses îles Whitsundays, dont Hamilton Island.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Puis nous arrivons à la plage qui a été élue la plus belle d’Australie : Whitehaven Beach, et ses 7 km de sable blanc immaculé.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous approchons ensuite la Grande Barrière, et bientôt, au décompte du capitaine : 3, 2, 1… nous apercevons le fameux Coeur de Corail.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

L’appareil photo chauffe pendant quelques instants, puis on apprécie encore plus tous ces dégradés de bleus vus du ciel. Voici l’aperçu en images de cette expérience hors du commun, sans aucun doute une des meilleures façons d’appréhender la beauté des lieux. Yann Arthus-Bertrand n’a qu’à bien se tenir 🙂

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Un de ces moments magiques du voyage où l’on se dit qu’on a bien de la chance de pouvoir découvrir notre beau monde, et de partager ces instants en famille.

L’après-midi, on lézarde à la piscine bien agréable du camping, avec ses jeux d’eaux dont Charlie raffole ! On aura du mal à la sortir de l’eau après plusieurs heures à nager et à barboter… Elle s’endort d’ailleurs sans aucune difficulté ce soir-là, ça tombe bien car nous devons être debout aux aurores demain matin pour la visite des Whitsundays sur l’eau.

Jour 161 : Les îles Whitsundays – Bateau

Après le survol des îles en avion, nous n’avions qu’une envie : les découvrir sur la terre ferme et surtout poser nos pieds sur le sable de Whitehaven Beach, plus blanc que blanc car il est composé à 98% de pure silice.
Enfin, c’est surtout moi qui en avait envie, Francois n’était pas très chaud je dois l’avouer… Après coup, je me dis que j’aurais mieux fait de l’écouter un peu plus, car au réveil ce matin-là, il pleut des cordes ! Je me dis ensuite qu’avec ce mauvais temps, la sortie va bien être annulée quand même… Et puis non, nous embarquons à bord du bateau  « Mantaray » avec un ciel qui risque de nous tomber sur la tête à tout instant…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je vous épargne les détails du reste de la journée qui a été pour le moins désastreuse : une météo qui n’est pas allée en s’arrangeant (nous apprendrons le soir même qu’un cyclone tropical « Debbie » est en train d’arriver dans la région, et il y fait en ce moment même des dégâts importants…), un équipage vraiment pas à la hauteur, un spot de snorkelling tout pourri et une nourriture à bord immangeable.
Le seul rayon de soleil de cette journée, au sens propre comme figuré, aura été de poser nos pieds sur la plus belle plage d’Australie, qui même avec un ciel gris est vraiment à couper le souffle !

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous rentrons vers 17h, et préférons décaler à demain notre départ d’Airlie Beach. On s’endort avec le son de la pluie sur le toit de notre campervan, en espérant avoir une meilleure journée demain…

PS : Nous avons depuis quitté la région et échappé au cyclone Debbie…

3 réflexions sur “S’envoyer en l’air au-dessus de la Grande Barrière de Corail

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s