Siargao, le paradis (encore) méconnu des Philippines

Jour 193, 194 et 195 : Koh Phangan – Bangkok – Manille – Siargao

Après plus de 48h de voyage, depuis Ko Samui jusqu’à Siargao en passant par Bangkok puis Manille, nous voici enfin arrivés à notre première escale aux Philippines, l’île de Siargao. Il ne s’agit pas de notre premier séjour dans le pays, il y a 2 ans, nous nous étions essentiellement concentrés sur les populaires Palawan et Coron Island, et la festive Boracay. Cette fois-ci, pour nos 3 prochaines semaines dans cet archipel de plus de 7700 îles, nous avons choisi de prendre le temps et de de visiter quelques unes de ces îles les moins touristiques !

Première escale donc à l’un des plus beaux spots, Siargao.  L’île nous a été recommandée à plusieurs reprises par des backpackers rencontrés ces derniers mois, et serait considérée comme l’Ulwatu de Bali ou le Santa Teresa du Costa Rica, il y a 30 ans, avant l’arrivée des grandes vagues… de touristes !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Rien que l’arrivée sur le tarmac de ce minuscule aéroport nous laisse entrevoir un petit avant-goût des quelques jours paisibles que nous allons passer dans cette petite île de surfeurs, de cocotiers et de plages à n’en plus finir.
Ici, pas de resorts ou de gros complexes hôteliers, seuls quelques petits bungalows en bord de plage, insuffisants d’ailleurs pour accueillir les quelques touristes, australiens ou européens pour la plupart, venus profiter de la vague parfaite de Cloud 9, célèbre des surfeurs car elle y accueille tous les ans une compétition internationale de surf.

Sur les conseils de Milenko et Rachel, rencontrés pendant notre séjour aux Galapagos, nous séjournons plutôt sur le nord de l’île, au Bamboo Garden, dans le petit village de Pacifico. Nous sommes accueillis très agréablement par George, un Allemand installé sur l’île depuis quelques mois, en quête de tranquillité après quelques années passées en Thaïlande.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous nous installons dans notre petit bungalow, puis partons à la recherche d’un scooter à louer pour ces prochains jours, afin de profiter au maximum de tous les petits recoins de l’île.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jour 196 : Siargao – Rock Pool et General Luna

Ce matin, après de bons pancakes en bord d’océan, nous prenons la route en scooter afin de parcourir un petit bout de l’île à 3.
Vers 11h, nous faisons un premier stop près de Pilar, aux piscines naturelles de Magpupungko. Accessibles uniquement à marée basse, ces étranges formations rocheuses sont idéales pour se rafraîchir quelques heures, l’eau est cristalline, avec en toile de fond les vagues du Pacifique. C’est superbe, on a l’impression d’être dans une piscine à débordement !

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous partons ensuite au sud de l’île, où séjournent la plupart des touristes, afin de découvrir Général Luna et Cloud 9, les quartiers « animés » de Siargao. Des pâtés de maison sillonnés de chemins de terre, quelques hôtels et restaurants en bord de mer et une rangée de petites épiceries, mais pas grand chose de plus à vrai dire… Quelques pêcheurs reconvertis en excursionnistes nous proposent de faire un « Island hopping » en bangka, ça a l’air bien sympa mais on préfère le garder pour une autre journée, on reviendra donc à General Luna…

Après un petit verre sur la plage, nous reprenons la route pour continuer notre découverte de l’île. Nous avons finalement roulé pendant des heures sur des chemins escarpés, au milieu d’une jungle luxuriante, de rizières et de petits villages plus pittoresques les uns que les autres.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous n’y avons croisé que de beaux paysages, des cochons et chèvres en liberté, le copra qui sèche au soleil, et surtout de chaleureux sourires, et des « Bye bye » de la main à n’en plus finir. Quelle authenticité ! C’est aussi ça ce voyage, se rapprocher de l’essentiel et savourer chaque jour un peu plus ces petits instants de bonheur…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bon on a aussi un peu mal aux fesses après ces 100km sur la selle peu confortable de notre petit 50cm3, on s’est perdu plusieurs fois, on est tombé en panne d’essence, on a poussé le scooter mais ca en valait tellement la peine !

Jour 197 : Siargao – Pacifico et Alegria Beach

Après un faux départ pour le Sugba Lagoon (une excursion proposée par notre hôtel, mais le site était finalement fermé aujourd’hui !), nous décidons de profiter de la sérénité de notre plage à Pacifico, à admirer les surfeurs locaux dans l’eau. Nous déjeunons ensuite à l’hôtel de bonnes pizzas, alors que Charlie s’endort à l’ombre des cocotiers.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

A son réveil, nous partons à la pointe nord de l’île, à Alegria Beach, une plage idyllique, et parfaitement propice à la baignade. Charlie ne tarde pas à sympathiser avec des petits enfants, avec qui elle jouera un bon moment sur la plage.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

En fin de journée, nous achetons pour le goûter de bons petits pains au lait à la boulangerie du coin, puis rentrons à l’hôtel.
La soirée sera bien animée au Bamboo Bar, tout le personnel et même les clients locaux s’occuperont de Charlie, qui ravie, passe de bras en bras et danse avec tout le monde… En particulier avec la serveuse, ou plutôt le serveur, un ladyboy adorable, qui participe au titre tant désiré de Miss Siargao ! Bref on a bien rigolé ce soir-là 🙂

Jour 198 : Siargao – Island Hopping

Aujourd’hui, direction General Luna, ou GL pour les intimes, pour notre journée de Island Hopping.
Au port, nous rencontrons un couple d’Italiens, qui nous proposent de partager la bangka avec eux et ainsi diviser les frais par 2, ou même par 3, ayant négocié un max avec le pêcheur du coin.
Après quelques provisions au marché pour la journée, nous partons direction Naked Island, la première île  vers laquelle nous naviguons. Comme son nom l’indique, c’est une petite île complètement vierge, uniquement du sable blanc !

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERANous partons ensuite déjeuner sur l’île la plus grande de Dako, qui possède une superbe plage et des sites de snorkelling. Il faut payer un droit d’accès mais avec avec notre nouvel ami italien très fort en négociation,  il s’occupe de tout et rien à débourser : « Italian style » nous dit-il…

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERADCIM102GOPRO

Pour finir, cap sur le minuscule île de Guyam, aux paysages de carte postale avec palmiers et sable blanc !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Voici une photo de l’île vu d’en haut, dénichée sur Instagram, qui nous a d’ailleurs donné envie d’aller sur Siargao…

Guyam Island

Après cette fantastique journée, nous rentrons avant la nuit à Pacifico, et dînons au restaurant du Pacifico Beach Resort, notre nouvel hôtel, un complexe hôtelier d’une dizaine de chambres seulement, nature et yoga, où il fait bon d’y séjourner.

Jour 199 : Siargao – Cebu

Ce matin, nous prenons un petit déjeuner gargantuesque dans le délicieux restaurant de l’hôtel, et profitons de notre dernière journée sur cette île magique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

C’est avec grand regret que nous prenons déjà l’avion de retour à Cebu en milieu d’après-midi, car nous avons aussi l’envie de découvrir un peu plus de ce pays immense… Il y a beaucoup d’endroits vraiment splendides que nous avons eu la chance de visiter ces derniers mois, mais finalement peu où nous nous sommes sentis si bien. Siargao, on reviendra c’est sûr !

5 réflexions sur “Siargao, le paradis (encore) méconnu des Philippines

  1. safranette

    Superbe photos, comme toujours d’ailleurs 😉
    Charlie, me paraît déjà tellement grande, je décompte les jours …cela fait très, trop longtemps que je ne vous ai pas vu. En attendant profitez en bien et continuer à nous faire rêver 😍😍je vous embrasse très fort 😘😘

    Aimé par 1 personne

  2. carocris

    Paysages magnifiques, plages désertes, qui nous donnent vraiment envie d’y aller!
    Charlie est a l’aise avec tous les petits enfants (elle est en manque) … Ils sont trop mignons.
    Et nous aussi on est en manque de Charlie 😢…..

    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

  3. martinemorelli

    Il y a un moment que je n’avais plus rien ,ils en ont marre d’écrire ??? Lol… la nourriture de chez nous ne vous manque pas après tous ses longs mois ??? C’est une étoile de mer exceptionnelle de toute beauté et les Italiens (style ) sont les meilleurs 😂😂😂 Charlie toujours aussi top avec sa teuteu et avec ses copines trop mimi elle n’a peur de rien avec ses yeux qui en disent beaucoup …. Bisous à vous trois

    Aimé par 1 personne

  4. zegersmarina

    Trop trop belles ces photos comme toujours ont voit que Charlie est contente de jouez avec les petits enfants la bas moi aussi je compte les jours :):)gros bisous à vous 3

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s