L’Amazonie, une expérience inoubliable à la réserve de Cuyabeno

Jour 25 : Amazonie – Réserve de Cuyabeno 
Ca y est, on est en Amazonie !
Sur les bons conseils de Virginie qui raconte son tour du monde en famille sur son blog We simply enjoy, on a décidé de tenter l’aventure de l’Amazonie en Equateur. Malgré une certaine appréhension, et puis avec Charlie surtout, on a fini par se lancer !
Il est 5h du matin, après 6h de bus nous arrivons à Lago Agrio, porte d’entrée de l’Amazonie équatorienne, fatigués de cette nuit de bus.
Nous prenons un taxi, direction l’hôtel D’Mario, point de rendez vous avec notre Lodge. Il fait déjà très chaude et humide, on en profite pour mettre nos bracelets anti-moustiques achetés par Mamina -inquiète- avant notre départ. Nous partons ensuite pour 2h30 de voiture, avec 8 autres personnes qui formeront notre groupe pour les 4 prochains jours dans cette partie de la forêt amazonienne. Arrivés à l’entrée de la réserve de Cuyabeno, un bon déjeuner nous attend. Pas le temps de terminer que nous montons déjà à bord d’une pirogue pour rejoindre Jamu Lodge après 2h de navigation sur le fleuve.
L’aventure commence vraiment ici, on aperçoit déjà de nombreux perroquets, singes, et autres animaux sauvages.
thumb_pb021650_1024
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
thumb_pa301336_1024
Nous sommes finalement accueillis au Lodge et découvrons notre « maison » pour les 3 prochaines nuits. Notre chambre, plutôt basique mais entièrement recouverte de moustiquaires, nous donne l’impression de dormir dans un arbre : pas de wifi ici par contre, ni même de prises dans la chambre !
Nous partons ensuite en pirogue pour assister au coucher du soleil, magnifique.
Retour au lodge pour un dîner très complet et bon.
Il est 20h30, nous nous endormons, fatigués, avec le bruit des animaux, comme s’ils étaient à côté de nous.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Jour 26 : Amazonie – Réserve de Cuyabeno
Réveil à 7h, on a plutôt bien dormi, bizarrement il fait un peu plus frais la nuit !
On prend notre petit déjeuner, le meilleur depuis le début de notre voyage. Une tarentule s’est invitée à notre table pour boire une petite tasse de café.
Départ à 9h15 pour une grande balade à pied en forêt ce matin. Nous sommes équipés avec nos bottes en caoutchouc et Charlie est confortablement installée sur le dos de papa. Singes, grenouilles, araignées, toucans, fourmilières… On se croirait dans Koh Lanta à manger des fourmis qui goûtent la carotte, à se balancer de liane en liane, et à se baigner dans la lagune au milieu des piranhas, anacondas et caïmans (enfin seul papa sera si courageux!).
thumb_pa311389_1024
thumb_pa311419_1024
thumb_pa310436_1024
thumb_pa300310_1024
Retour ensuite au Lodge pour notre déjeuner et pour une petite sieste.
Charlie fatiguée par cette journée renonce à la dernière sortie. Papa partira seul faire la balade du soir. Au programme, coucher du soleil en pirogue et 1h30 de marche nocturne dans la forêt avec les lampes frontales. Nous croisons diverses araignées et tarentules, les mystérieux dauphins roses d’Amazonie, singes de différentes espèces et serpents, mais malheureusement, ou heureusement pour d’autres, pas d’anaconda.
De son côté, Cris se retrouve face à face avec une araignée banane dans la douche de la taille d’une main. Sa morsure n’est pas mortelle mais paralyse le membre pendant 5 heures avec des fortes douleurs. Ni une ni deux elle s’en va prévenir quelqu’un qui déloge l’animal comme si c’était une fourmi, à l’aide d’un balai.
Nous dînons à 21h et allons nous coucher, exténués par cette journée bien remplie.
thumb_pa301365_1024

thumb_pa311464_1024thumb_pa311468_1024

Jour 27 : Amazonie – Réserve de Cuyabeno

On se réveille, Charlie à pas mal de petits boutons de chaleur sur tout le corps. Le climat est pas vraiment propice pour un enfant de 2 ans…
Nous partons en pirogue pour faire la connaissance d’une communauté indigène à Puerto Bolivar, croisons de nouveau sur notre chemin des dauphins roses. Le chaman de la tribu nous reçoit et nous initie aux pratiques ancestrales de guérisons. Il nous montre également ses techniques de chasse.

thumb_pb011521_1024thumb_pb011549_1024thumb_pb010720_1024

Armés mentalement tel Mimi – Siku, nous nous rendons ensuite dans son village ou une dame nous reçoit pour nous montrer la préparation du pain Yuca (sorte de manioc). Après avoir retiré le Yuca de la terre, il faut en extraire le jus pour sécher la pâte. Celle-ci est ensuite disposée sur une sorte de poêle afin de la cuire. Charlie en mange des tonnes ! On est limite gênés.

thumb_pb010728_1024thumb_pb010730_1024thumb_pb011563_1024
thumb_pb011589_1024

Sous une chaleur accablante, environ 40 degrés et une humidité de plus de 80%, nous rentrons au Lodge. Charlie décide de faire une sieste. Cette fois, seule maman fera la sortie de nuit pour y voir caïman, boas, araignées et autres animaux.
Nous dînons à 20h30, en compagnie d’une énorme araignée en face de nous que nous fait remarquer Charlie : « c’est quoi ça?! » Faut croire qu’on les attire ces petites bêtes !

thumb_pb011612_1024thumb_pa311493_1024

Jour 28 : Amazonie – Réserve de Cuyabeno

Le réveil sonne à 5h45, Charlie est trop fatiguée. Maman ira seule faire la balade en pirogue pour y voir différents types d’oiseaux (Martins pêcheur, toucans,…). À son retour nous finalisons nos sacs, prenons le petit déjeuner et quittons le Lodge.
Il faudra 2h de pirogue puis 2h30 de voiture pour rejoindre la ville de Lago Agrio. Nous prenons le bus de 15h45 pour rejoindre Quito et arrivons à l’Auberge Inn à minuit, exténués de cette journée.

thumb_pb020926_1024

Nous revenons d’Amazonie vraiment conquis. Les conditions climatiques -chaleur et humidité – sont difficiles, mais le voyage en vaut réellement la peine. Une expérience unique, déconnectés du temps et en harmonie avec la nature, que l’on recommande à tous !

Et en prime, voici une petite vidéo regroupant les meilleurs moments de notre séjour en Amazonie :

4 réflexions sur “L’Amazonie, une expérience inoubliable à la réserve de Cuyabeno

  1. Lombardo

    Bonjour les zouzous,

    Magnifique!!!!!!!! Comme d’habitude…sauf les araignées.
    Tes photos sont tellement réelles que j’ai du mal à toucher l’écran de mon iPad.(mes phobies 🕸🕷🕷)
    Charlie est très belle avec ces couleurs de geuriere sur les mains…
    Heureuse de voir que vous allez bien…je vous embrasse très fort et suis impatiente de lire la suite 😘😘😘

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s